atèle

Je me lance avec le singe araignée…

Voilà c’est parti je lance mon blog et voici mon 1er article. Je reviens de Martinique où j’ai visité le zoo “Habitation Latouche” (oui vous verrez que je vais souvent au zoo et ça se comprend puisque ma passion ce sont les animaux). J’ai été subjuguée par un animal en particulier : l’atèle, qu’on surnomme le singe araignée. Pour le zoo je vous en parlerai une autre fois aussi car forcément ils ont des animaux en captivité que nos zoos français n’ont pas forcément et il m’a beaucoup plu.

Des membres d’une longueur à n’en plus finir

Quand je suis arrivée devant ce singe j’ai été impressionnée par la longueur de ses bras et de ses jambes. Et la façon dont il est positionnée par moments donne l’impression d’une araignée. Alors j’ai été me documenter un peu bien sûr et j’ai appris que sa queue mesure environ 80 cm. Mais sa tête est toute petite par contre.

Sa vie…

Quand il n’est pas en captivité bien sûr, il loge dans les forêts de l’Amazonie, et très haut dans les arbres. Il mange des fruits, des feuilles et même des petits animaux.

famille d'atèles

Plusieurs atèles

Eh oui comme souvent une espèce a ses sous-espèces. Celui dont je vous parle est en fait le plus connu, le Coata, qu’on appelle aussi l’atèle noir. C’est aussi le spécimen le plus gros de ce groupe puisque les plus imposants mesurent jusqu’à 1,30 m. Il est tout noir avec le visage roux, et il a une espèce de petite crête sur le front.

Sympa l’atèle

J’ai tout de suite accroché en voyant ce singe avec ses petits yeux noirs et vifs qui lui donnent un air sympathique, mais en même temps malicieux. Bref j’ai adoré, au point où j’ai voulu en adopter un puis je me suis dit que ce n’était pas raisonnable et que j’étais complètement folle d’avoir un animal comme ça dans un appartement de 45 m2. En plus je n’ai pas vérifié mais il y a de grandes chances pour que ça soit interdit.

atèle sur un tronc d'arbre

Impressionnant de rapidité

La vitesse à laquelle ce singe monte aux arbres est hallucinante. Vous avez sûrement déjà vu par exemple un chimpanzé le faire. Eh bien avec l’atèle c’est pareil en accéléré. Ensuite il saute de branche en branche et s’aide de sa puissante queue. Mais il est malin comme un… car il ne lâche jamais une branche sans avoir attrapé la suivante.

Voilà j’espère que ce premier billet vous a plu et que je suis parvenue à vous faire aimer cet adorable singe qu’est l’atèle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *