poules

Vous avez un jardin, élevez des poules

Eh oui c’est le grand retour aux sources maintenant, on le voit bien avec le bio (à relativiser toutefois sur cette appellation…) dont les humains ne peuvent plus se passer. Il y a même de l’alimentation bio pour les animaux, essentiellement pour les chiens et les chats pour le moment, mais pour les autres ça va sûrement arriver. Et si vous aviez quelques poules dans votre jardin ? oui bien sûr il faut avoir une parcelle de terrain, si petite soit-elle, et pas un balcon !

Avoir des poules, n’est-ce pas le bonheur ?

En fait ce qui m’a donné l’envie de lire cet article, c’est que ma soeur a décidé avec son mari d’acheter 3 poules, suite aux requêtes insistantes de ma nièce. Comme ils sont 3, ils ont acheté 3 poules chez le fermier qui habite à 20 kms de chez eux, dans l’Ariège. Ils leur ont donné un petit nom à chacune (je ne m’en souviens plus mais des noms étranges sortis de l’imagination bouillonnante de ma nièce Edwige, en rapport avec les Pokémons, bien sûr puisqu’elle a 10 ans). Ca fait maintenant 2 semaines qu’ils les possèdent et ils sont l’attraction des voisins et des amis. Ils avaient bien envie de prendre un coq mais le réveil au lever du jour ce n’est pas leur truc ! Ils sont comme des gamins avec leurs nouveaux jouets…!

Comment s’occuper des poules ?

Du coup, en tant que petite soeur célibataire qui a énormément de temps à perdre aux dires de mon beau-frère (il plaisante quand il dit ça mais on sent une part de sincérité quand même venant de sa bouche !), il m’a chargé de leur expliquer ce qu’il faut faire pour avoir de belles poules qui pondent régulièrement.

L’alimentation des poules

Je me suis donc intéressée à l’essentiel, à savoir ce que doivent manger les poules pour être en bonne santé. En fait elles ne sont pas difficiles : du blé, du maïs, et tous les déchets végétaux comme les épluchures de pommes de terre, de concombres, les feuilles de salade abimées, etc… Non seulement elles adorent ça, mais elles ont besoin comme nous de manger de la verdure. Et le reste c’est la nature qui se charge de les nourrir puisqu’ils ont 300 m2 de terrain dont la moitié herborée. Ainsi elles peuvent même manger quelques vers de terre et insectes. Il y a bien des industriels qui vendent des paquets entiers de nourriture complète, mais je ne sais pas ce que ça vaut, et autant se servir de la nature pour les nourrir, puisque ce sont eux qui mangeront leurs oeufs ensuite. Et durant mes recherches, j’ai bien sûr appris qu’il existait de l’alimentation bio pour les poules, bien sûr nettement plus chère que la « standard ».

Le poulailler

Pour ces poules, il faut bien un toit en cas de pluie, et de grand froid. Mon beau-frère qui n’est pas bricoleur a fait appel à un ami qui se débrouille très bien (au point qu’il a construit lui-même sa maison) pour construire un poulailler. Du bois, du grillage, des clous, et le tour est joué. Un peu de paille et en 2 week-ends ils ont fabriqué un très joli poulailler qu’Edwige a peint en 3 couleurs, comment dire…, légèrement flashy !

Et c’est tout en fait c’est ça qui est génial avec une poule, ça ne demande quasiment pas d’entretien (il faut penser à changer leur eau régulièrement quand même) et ça vous donne des oeufs que forcément vous appréciez. Je ne les ai pas encore goûtés, mais je ne doute pas qu’ils soient délicieux, même si je préfèrerais la cuisse de la poule (je plaisante !). J’espère seulement que lors des départs en vacances de plus de 3 jours, je ne serais pas de corvée…!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *